Catégories
Éditorial

la com’ des politiques

les éclats de style des politiciennes et des politiciens révèlent des reliefs singuliers sur leur langage

l’item « blog politique suisse » se décline en (~) cinquante-cinq millions neuf cent mille occurrences sur Google-search. Ce chiffre suffirait à assurer que la population en a à redire sur la politique en Suisse. Mais sait-on toujours bien ce que nous disent les politiciennes et les politiciens lorsqu’ils s’expriment ? En effet, quand elles ou ils parlent ce n’est jamais sans quelques artifices de langages et mythes partisans. Ces éclats de style ou de ton visent à focaliser l’attention sur l’expressivité médiagénique plus que sur l’intérêt public. Cela mérite un décryptage à distance des idéologies mais au plus près des effets de langage des élu-e-s suisses.

La démystification des constructions du langage s’avère plus que jamais un enjeu essentiel pour la vie démocratique. Dans une époque où les libertés de la personne sont combattues plus que débattues, tant par la puissance publique ou économique que par les propagandistes ou les lobbyistes, il faut revenir sur la communication des élue-e-s en passant au crible les reliefs de leurs langages.

L’éclairage sous lequel cette publication s’offre à vous vise à mettre en lumière les astuces du langage mythifiant l’action publique, les idées, les croyances, que les chamanes de la politique tambourinent en langue de bois sur des discours médiumniques avec des éléments de langage animiste. Bienvenue dans les curiosités médiagéniques de la politique. /Y