à propos

semiopol est une publication dédiée aux stratagèmes des paroles et des images dans le fait politique. La politique correspond ici à la fonction médiatrice que la collectivité se donne à travers les institutions et les alternatives qui la représentent dans l’espace public. La sémiotique s’intéresse, elle, aux significations des signes. C’est donc en décalage du fait politique, que, dans cet environnement, la sémiopolitique appréhende ce que leur expressivité dit des personnalités publiques.

Un environnement dans lequel le métier du politique s’avère plus que tout autre exposé à la vie publique. Où l’espace public s’étend avec internet et ses réseaux sociaux, sortant les intervenant-e-s politiques des sphères institutionnelles avec les médias numériques qui accroissent leur exposition. Cette vie publique augmentée met alors en avant l’expressivité des langages du politique. L’expressivité prend ainsi une importance au moins aussi grande que l’information, pouvant même escamoter cette dernière.

Ce qui rend l’expressivité aussi importante, que ce soit dans un tweet ou un débat télévisé, c’est l’assentiment du public que l’intervenant-e politique cherche à obtenir par la persuasion ou par la séduction. Le politique tente donc de gagner l’attention du public avec des instruments du langage agissant sur nos imaginaires. En effet, on retrouve ces instruments dans les pratiques du politique avec leurs figures de styles, leurs effets de rhétorique, leurs pivots dialectiques. C’est une autre approche de la politique par ces langages qui orientent nos choix, ce qui suffit pour nous aviser sur leurs stratagèmes.